Danse

Hip Hop

Chorégraphie

À propos de nous

L’association Circul’R  est un collectif de danseurs  passionnés. Il considère la danse Hip hop comme une contribution importante dans l’histoire de la danse et du mouvement humain. En se spécialisant au sol, nous travaillons au développement et à la promotion de ces nouvelles sensations, ces nouveaux cadres conceptuels et gestuels. L’association se donne pour mission de préserver et diffuser la touche française et canadienne en breakdance : très tôt utilisée pour son rôle social et métaphorique, cette danse développe au sol une forme fluide capable d’accueillir différentes qualités de mouvements.
Outre l’interprétation  énergique et rythmique de la musique hip hop, elle sait avoir une lecture lyrique et poétique en utilisant son souffle et ses impulsions.

Forts de leurs parcours de danseur les membres ont su développer un style de danse tout en finesse et en légèreté.

 

 

Numero RNA W922007457
Siret: 802 994 335 00015

À propos du solo «Frozen World»

Le solo,  porte sur un œuf qui s’ouvre dans un monde glacial,  balloté par les eaux et le vent. Cette métaphore évoque la nouvelle nature de notre identité abstraite face aux nouveaux médias : Ne sommes nous que de l’information  éphémère et fragile? Nos émotions et nos pensées ne sont –elles pas aussi tout simplement que  de l’information? Y a-il quelque chose de stable dans cet amas d’information, de symboles évanescents?
Jusqu’à où peut on fusionner comme des appareils Bluetooth avec les média et Jusqu’à où pourra t-on être téléchargés dans ce monde assez froid? Dans ce désert glacial la solution n’est – elle pas de  s’incarner le plus possible, de ressentir le plus de contact avec notre pilier le sol, bref se repérer, Et n’est-ce pas là justement cela qui est la quintessence de la danse? Sa définition?

À Propos du duo «Sans Paroles»

D’une durée de 20 minutes, la pièce «Sans Paroles», a été initiée lors du projet «Egotrip» du Festival «Total Session» à Grenoble en 2010. Elle a bénéficié d’une résidence à la Vilette pour son passage au festival Kalypso ( Créteil) et Visages du Monde (Cergy) en 2013 et 2014.

Le duo «Sans Paroles» met en scène une rencontre entre deux univers articulés par deux types de langages, deux façons de signifier, à la recherche d’un consensus pour pouvoir échanger. Véhicules de matière à penser, à ressentir et à communiquer, la musique incarnée par le saxophoniste et le mouvement incarné par le danseur font écho aux recherches du philosophe W.V. Quine sur l’indétermination de la traduction et la possibilité de communication.

Ce duo illustre un cheminement d’ajustement mutuel à l’équilibre précaire vers une compréhension mutuelle. Chacun expose son langage, son alphabet et son souffle où chaque mouvement de trop peut conduire à l’éloignement.

Tantôt somnambule, tantôt félin, suspendant, surprenant et flottant il promet de gagner son duel contre la gravité et de gagner l’espace scénique que revendique aussi le musicien. Notre danse est-elle un langage universel, a t-elle un sens ? S’il est vrai , comme le disait le philosophe J. L. Austin, que «dire c’est faire», peut-être que la pensée est elle même une forme de danse ?

À Propos du duo «Brains in a Vat»

Comment savoir que nous ne sommes pas que de simples cerveaux dans des cuves ? Cette expérience de pensée, imaginée par le philosophe Putnam, rappelle Descartes et le film Matrix. Cette question fait écho au corps : si nous nous rendions compte que notre corps était virtuel, pourrions nous, tel un virtuose, dépasser toutes les lois physiques? Serions, nous, au réveil, capables d’utiliser nos corps dans le monde réel sans l’avoir vécu ?
De notre propre gestuelle de breakdance, nous explorons des directions inconnues, comme pour apprendre à marcher dans un monde nouveau. Le but étant d’élever la partie dansée, non acrobatique, non technique de cette danse à hauteur d’yeux, en amplifiant ses orientations, ses qualités, son ressenti, ses tonalités. Y ajouter, tout en finesse, le buste, le souffle, les bras.

Berenice et David

Contactez nous